Les personnels navigants non professionnels de l’aéronautique civile sont ceux dont l’activité se limite généralement au vol de loisir non soumis à rémunération. On y retrouve les titulaires :

  • d’un brevet et d’une licence de pilote d’aéronef ultraléger motorisé (ULM),
  • d’un brevet et d’une licence de Base de pilote d’avion (BB),
  • d’une licence de pilote d’aéronef léger (LAPL, Light Aircraft Pilot Licence),
  • d’une licence de pilote privé (PPL, Private Pilot Licence) d’avion, d’hélicoptère,
  • d’une licence de pilote de planeur ou de ballon.

Les licences des PN non professionnels sont délivrées par la direction de la sécurité de l’aviation civile (DSAC) dont le relais local est le bureau des licences du personnel navigant de la direction de l’aviation civile en Nouvelle-Calédonie (DAC-NC).

La démarche ci-dessous explique les formalités d’obtention des titres non professionnels qu’il est possible d’obtenir en Nouvelle-Calédonie. Il est à noter que ce sont les mêmes qu’en métropole, le cadre règlementaire étant strictement identique.

Qui est concerné ? 

Toute personne résidant en Nouvelle-Calédonie et désirant suivre une formation de pilote non professionnel.

Conditions

Chacune de ces formations comporte une partie théorique et une partie pratique (heures de vol en instruction), toutes deux sanctionnées par la réussite à un examen. L’exercice des privilèges d’une licence de PN non professionnel est également conditionné au maintien d’une aptitude médicale spécifique.

Brevet et licence de pilote d’ULM

La pratique de l'ULM nécessite l'obtention du brevet et de la licence de pilote ULM. Ci-dessous les conditions d’exercice :

  • le pilotage est autorisé dès l'âge de 15 ans ;
  • présentation d’une épreuve théorique (questionnaire à choix multiples composé de 40 questions) ;
  • quelques dizaines d'heures de pratique avec un instructeur sont généralement nécessaires en fonction de la capacité à apprendre de l'élève-pilote ;
  • le brevet est délivré dès lors que l'élève-pilote est en possession de l’attestation de réussite aux épreuves théoriques (QCM) et que l’instructeur juge qu’il est capable de voler en sécurité et de façon autonome ;

Le certificat médical n’est pas exigé dans le cas de l’ULM.

Licence de pilote privé PPL

Le PPL est un diplôme d’aviation reconnu au niveau international permettant au pilote, avec de l’expérience, de se déplacer où il le désire avec autant de passagers qu’il le souhaite. Ci-dessous les conditions d’exercice :

  • avoir au moins 16 ans le jour du premier vol seul à bord et 17 ans révolus lors de l’examen en vol ;
  • Examen théorique (examen de 120 questions QCM réparties sur 2 épreuves) avec obtention d’un minimum de 75 % de bonnes réponses ;
  • formation pratique : 45 heures de vol en instruction (dont un minimum de 25 heures de vol en double commande et 10 heures de vol en solo supervisé), validée par un test pratique ;
  • être déclaré apte à la visite médicale de classe 2.

Licence de pilote d’aéronef léger LAPL 

Depuis le 8 avril 2018, la licence LAPL a remplacé le BB (Brevet et licence de Base). La LAPL est une toute nouvelle licence de pilote utile surtout pour les avions et limitée au type monomoteur de moins de 2 tonnes. Reconnue dans toute l'Europe elle permet de voler, seul ou accompagné de trois passagers maximum en vol à vue (VFR). Ci-dessous les conditions d’exercice :

  • avoir au moins 16 ans le jour du premier vol seul à bord et 17 ans révolus lors de l’examen en vol ;
  • formation pratique : 30 heures de vol en instruction (dont au minimum 15 heures de vol en double commande et 6 heures de vol en solo), validée par un test pratique ;
  • être déclaré apte à la visite médicale de classe LAPL au minimum.