Présentation de la DAC

Les missions de la Direction de l’Aviation Civile (DAC) en Nouvelle-Calédonie relèvent à la fois de l’État et de la Nouvelle-Calédonie.

La DAC intervient également pour les provinces en qualité de service local sous-traitant.

Outre ses sept directions métropolitaines, la Direction Générale de l’Aviation Civile (DGAC) compte six services implantés outre-mer :

  • Polynésie française
  • Antilles / Guyane
  • Réunion / Mayotte et îles éparses
  • Saint- Pierre-et-Miquelon
  • Nouvelle-Calédonie
  • Wallis-et- Futuna.


La Direction de l’Aviation civile en Nouvelle-Calédonie est organisée autour de quatre missions principales qui sont :

  • la prestation de service de navigation aérienne, qui assure la sécurité et la régularité du trafic aérien : service du contrôle de la circulation aérienne, service de l’information aéronautique permanente et temporaire, service d’alerte de recherche et de sauvetage, maintenance et évolution des installations techniques, étude et conception des espaces aériens et procédures de navigation aérienne, management de la sécurité et de la qualité dans le cadre de ses prestations.

  • le contrôle et la surveillance de la sécurité et de la sûreté de l’aviation civile qui veille au bon respect des règles par l’ensemble des acteurs de l’aéronautique : surveillance des activités de transport aérien (aviation commerciale, aviation générale et légère, organismes de formation etc.), délivrance et suivi du certificat de transporteur aérien des compagnies basées en Nouvelle–Calédonie et contrôle technique aléatoire des compagnies étrangères et françaises, certification des aéroports, surveillance des exploitants d’aérodromes, surveillance des prestataires de service de navigation aérienne, gestion des examens et des titres aéronautiques, coordination des enquêtes de première information sur les incidents et accidents, examen technique des demandes de droits de trafic, homologation des pistes et des équipements techniques, surveillance des organismes chargés des services de sauvetage et de lutte contre les incendies d’aéronefs et de prévention du péril animalier, gestion des questions relatives à la sûreté et à la police des aérodromes.

  • l’ingénierie qui adapte les infrastructures aux besoins et aux évolutions des liaisons aéronautiques : maîtrise d’œuvre, conduite d’opérations ou prestations d’études pour les plates-formes aéronautiques en Nouvelle-Calédonie pour le compte de l’État, de la Nouvelle-Calédonie et des provinces, planification aéroportuaire, gestion des servitudes aéronautiques.

    De surcroît en Nouvelle-Calédonie la DAC conduit les opérations d’infrastructures ou de bâtiments pour le compte des différents ministères de l’État et suit les contrats de développement.

  • la régulation de l’activité aéronautique qui contribue à définir la stratégie et à appliquer la politique du transport aérien en Nouvelle-Calédonie: contrôle des délégations de gestion aéroportuaire, application des tarifs des redevances et taxes régulation aéroportuaire, contrôle économique des compagnies basées en Nouvelle-Calédonie, délivrance des licences de transport aérien, mise en œuvre des accords aériens internationaux, approbation des programmes d’exploitation et des tarifs des compagnies, autorisation des vols charters, analyse des statistiques de trafic, réglementation économique et juridique et environnement, réglementation et mise en œuvre du service minimum pour la desserte aérienne.

    La DAC a en outre la charge de la gestion aéroportuaire des aérodromes de Koné et Lifou.




Cacher la description

Les 4 missions principales de l'Aviation Civile

Consulter l'ensemble de la photothèque
Actualité
Aide à la continuité territoriale

Le Bureau d'aide au Passage Aérien (BAPA) instruit les demandes d'aide à la continuité territoriale. ADRESSE : 40, rue...

News image
Réalisation SCSI / SkaZy