Projets mis en œuvre

Les projets Navigation aérienne mis en œuvre :

1-  Survol des régions maritimes

2 - FPL 2012

3- Mise en service du nouvel ILS de Nouméa-La Tontouta

4 - Création de zones de tirs à Plum

5 - Nouvelle procédure RNAV GNSS RWY 11 Nouméa-La Tontouta

6 - Procédure aux instruments GNSS piste 29 à Tontouta

7 - ADS-B

8 - Préparation des vols.

 

1 Survol des régions maritimes

L’arrêté du 20 décembre 2012 réglementant le survol des régions maritimes par les aéronefs effectuant un vol conformément aux règles de vol à vue entre en vigueur le 7 février 2013 en Nouvelle Calédonie et abroge l’arrêté du 22 septembre 1958. Les arrêtés locaux qui créaient des itinéraires et altitudes minimales obligatoires pour ces vols sont également abrogés. (Voir arrêté d'abrogation )

Je vous invite à prendre connaissance de l’AIC qui sera publié le 07 février sur le site internet du SIA. (Voir la version projet )
Les principales modifications apportées par cette nouvelle règlementation sont :
définition du survol maritime : article 1 « terre se prêtant à un atterrissage d'urgence » remplace « terre ferme ».
possibilité de ne pas définir d’itinéraires VFR obligatoires (option retenue en Nouvelle-Calédonie) : la route prise en compte par les organismes de la circulation aérienne et de recherche et sauvetage sera celle indiquée au plan de vol, modifiée en fréquence si nécessaire.
En conséquence, le pilote n’aura plus à demander de dérogation ou d’autorisation particulière pour effectuer des survols maritimes en route directe vers un point identifié au plan de vol.
Néanmoins en cas de doute sur la couverture radio sur le trajet prévu  il devra préciser au BRIA les moyens complémentaires permettant de s’assurer de la sécurité du vol. (ex : suivi par une personne au sol du vol à l’aide un équipement par satellite, téléphone satellitaire etc…, et renseigner en conséquence la case N du plan de vol).
Afin, notamment, de permettre le bon fonctionnement des services d’alerte et de recherche, je vous demande d’apporter une attention particulière à la rédaction et au respect de la route plan de vol pour tout vol concerné par cette règlementation.

2- FPL 2012

L'amendement n° 1 de la 15ème édition des Procédures pour les services de la navigation aérienne - Gestion du trafic aérien (PANS-ATM, Doc 4444) entraîne des modifications importantes à la structure du plan de vol, modifications qui ont été mises en oeuvre, à l'échelle mondiale, au 15 novembre 2012.

Les éléments téléchargeables sont disponibles ici :

Amendement

Dossier aicom

FPL2012

3 - Mise en service du nouvel ILS de Nouméa-La Tontouta

L’ILS (Instrument Landing System) est un moyen de radionavigation permettant le radioguidage d’un aéronef lors d’une approche finale (jusqu’à 10 Nm de la piste). Un aéronef peut donc se positionner très précisément sur les 3 axes (axe, plan de descente et distance) pour garantir un atterrissage sûr dans des conditions météorologiques très basses.

Tontouta disposait auparavant d’un ILS de catégorie 1, adapté aux conditions météorologiques rencontrées sur l’aérodrome puisque les aéronefs pouvaient accéder à la piste jusqu’à des visibilités minimales (RVR) de 800 m, mais après 25 ans de bons et loyaux services, son remplacement par un équipement de nouvelle génération était devenu nécessaire.

L’ancien ILS a été arrêté le 28 juin 2012 et la mise en service du nouvel ILS a eu lieu avec succès le 4 octobre 2012. La remise en service du système principal de radioguidage de l’aérodrome a été effectuée à l’issue d’un contrôle en vol effectué par un prestataire australien sous contrôle d’un agent de la direction de la Technique et de l’Innovation (DTI) de la DGAC. Ce contrôle en vol a permis de compléter la déclaration de conformité du système demandée par l’autorité nationale de surveillance.

Le nouvel ILS améliore la précision de guidage et offrira pour de nombreuses années un service de qualité aux aéronefs fréquentant habituellement l’aérodrome mais également à tous ceux, qui, dans leurs survols du Pacifique se déroutent sur Tontouta. En effet, Nouméa-La Tontouta dispose de l’une des rares pistes disposant de ce moyen dans cette partie du Pacifique et sa disponibilité intéresse également tous les aéronefs qui transitent chaque jour au-dessus de nos têtes entre les aires océanienne et américaine.

Il pourrait également permettre la mise en œuvre d’entraînements aux techniques d’atterrissages « tout temps » pour les équipages des compagnies aériennes intéressées.

Le service de la Navigation aérienne de la DAC-NC a effectué ce changement complet du système ILS, sous la responsabilité de la DTI la. L’opération a nécessité notamment une forte implication des équipes de la maintenance des installations techniques de l’organisme de navigation aérienne de Tontouta pour :

- le suivi des formations ;

- la participation aux différents réglages nécessaires lors de la mise en service avec deux agents du pôle radionavigation de la DTI ;

- l’encadrement des travaux de génie civil préparatoires.

Quelques chiffres :

  • - 10 millions FCFP (800 000 euros) d’investissement, pour le maintien des capacités d’atterrissage de Tontouta à la charge de l’État, financés par la direction des services de la Navigation aérienne de la DGAC.
  • - 150 heures de chantier de construction, terrassement, béton, goudron et tranchées ;
  • - 600 heures/hommes de formations délivrées aux ingénieurs électroniciens par l’École nationale de l’Aviation civile (ENAC) ;
  • - 600 heures/hommes de réglage des antennes et de configuration matérielle coordonnés par la DTI ;
  • - 7 heures de contrôle en vol effectuées par la société australienne Aeropearl ;
  • - 800 m., c’est la visibilité minimale jusqu’à laquelle les aéronefs pourront désormais se poser.

4 - Création de zones de tirs de PLUM

Les zones NWD1A, B et C (zones dangereuses) sont supprimées.

Des zones de type "R",  zones réglementées dans les limites desquelles le vol des aéronefs est subordonné à certaines conditions spécifiées sont crées à leur place, avec une mise en vigueur prévue le 20 septembre 2012.

Nous attrirons particulièrement l’attention des usagers VFR sur la zone NWR3B, active en permanence, et dont la pénétration est soumise à l’accord préalable du gestionnaire du complexe de tir de la rivière des pirogue, voir AIP PAC-N ENR 5.1-1 du 20 SEP 2012).

Il est de la responsabilité de l’usager d’obtenir cet accord auprés du Directeur de tirs. Les services de la navigation aérienne ne sauraient jouer le rôle d’intermédiaire entre le gestionnaire et l'usager, sauf cas exceptionnel ou d’urgence, type EVASAN par exemple.

Télécharger le fichier Google earth ici

5 - Nouvelle procédure RNAV GNSS RWY 11 Nouméa La Tontouta

Une nouvelle procédure basée sur le GNSS a été mise en service à Nouméa La Tontouta.

Cette procédure conçue dans le cadre de l'arrêt pour renouvellement de l'ILS  de 4 mois s'ajoutera aux procédures conventionnelles existantes. Ces dernières sont soit non dans l'axe soit, pour la seule procédure dans l'axe, dotée sur des minima élevés.

La procédure RNAV GNSS RWY11 est conforme aux principes suivants:
  • Réalisée suivant le concept en "T" prévue par le manuel PBN (Navigation basée sur les critères de performance).
  • Une trajectoire de finale alignée sur l'axe de piste.
  • Une altitude de début de finale de 3000ft augmente ainsi la sécurité de cette phase des procédures d'approche.
  • Deux repères d'approche initiale permettant d'effectuer l'approche directement pour la majorité des arrivées.
  • Les minima sont de 840 ft.

Deux fichiers Google earth permettent de visualiser cette procédure en 3D: Approche directe et approche base droit .

La carte IAC est disponible sur le site du SIA

Les premiers enregistrements ADS-B des trajectoires montrent la précision des trajectoires par rapport à la navigation par moyen conventionnel.

6 - Procédure aux instruments GNSS piste 29 à Tontouta

La première procédure GNSS (Système de Navigation par Satellite) en Nouvelle   Calédonie est en vigueur depuis le 14 mars 2011.

La nouvelle réglementation basée sur les critères de performance de navigation a permis l'élaboration de cette procédure en dotant le sens
d'atterrissage face à l'Ouest d'une procédure aux instruments. Ce sens d'atterrissage était jusqu'à présent desservi par une procédure de
manoeuvre à vue que n'affectionnent pas les usagers et que certaines compagnies refusaient d'effectuer de nuit.

Compte tenu des reliefs du col de la pirogue, du Mt Mou et de la Tamoa, nous avons été obligés de désaxer le segment finale de 15° par rapport à l'axe de piste.

Avant sa mise en oeuvre, les pilotes des compagnies Aircalin, Air Austral et Qantas ont pu s'entrainer sur simulateur de vol et nous confirmer leur bonne apréciation de cette procédure.

Visualisez la trajectoire et ses aires de protection sur Google Earth

7 - ADS-B

L’ADS-B est une technique de surveillance, qui permet aux aéronefs, aux véhicules aéroportuaires et à d'autres objets de transmettre et/ou recevoir des données telles que leur identifiant, leur position 4D et tout autre information appropriée en mode "broadcast" via une liaison de données. Pour les aéronefs et les véhicules aéroportuaires, ces informations sont dérivées des systèmes de navigation et de positionnement embarqués.

ecrantwr3plots

L’ADS-B est l’acronyme d’Automatic Dependent Surveillance Broadcast :

  • Automatic : le message est transmis sans qu'il y ait d'actions pilotes ou de requêtes ATC
  • Dependent : les paramètres transmis sont issus des senseurs embarqués
  • Surveillance : l'objectif principal est de fournir des services de surveillance
  • Broadcast : les données sont diffusées à l'ensemble des utilisateurs (autres avions, véhicules sol, contrôle aérien) équipés

L'utilisation opérationnelle de l’ADS-B est effective depuis le 31 juillet 2010.

Les vols équipés de transpondeur "extended squitter" sont visualisés dans les tours de contrôle de Magenta et de Tontouta. Cette visualisation permet d'améliorer la représentation par le contrôleur de la situation aérienne, l'information de vol et la recherche et le sauvetage (SAR) des aéronefs équipés.

Le suivi des équipements des aéronefs montre qu'en Nouvelle-Calédonie 97,4 % des trafics IFR commerciaux sont visualisés.

8 - Préparation des vols

Depuis le 15 juin 2009, le BRIA (Bureau Régional d'Information et d'Assistance au vol) de Nouméa-La Tontouta diffuse internationalement ses Notams locaux dans la base de données AIS européenne :

  • EAD (European AIS Database) qui alimente à son tour les bases de données internationales et également la base de données du SIA  (service de l'Information aéronautique de la DGAC) pour la préparation de vos vols
Cacher la description

Plots ADS-B

Plots ADS-B
Consulter l'ensemble de la photothèque
Actualité
Réalisation SCSI / SkaZy